news alert

>NEWS ALERT: Stand Up and Fight for Cambodia’s survival !! រួមឈាមខ្មែរអើយ គប្បីភ្ញាក់ឡើង !!!! គ្មានកម្លាំងបរទេសមកពីក្រៅណាមួយអាចផ្តួលរំលំបនអាយ៉ង ហ៊ុនសែននិងអាយួនបានទេ។ គឺមានតែកម្លាំងប្រជាពលរដ្ឋខ្មែរបះបោរកេណ្ឌគ្នាតាមច្បាប់ធម្មជាតិទេដែលអាចរំដោះស្រុកខ្មែរបាន។ នាំគ្នាទៅបោះឆ្នោតជាមួយអាយួននិងអាយ៉ងហ៊ុនសែនដើម្បីអ្វី ? ខ្មែរអើយក្រោកឡើងតស៊ូដើម្បីជាតិខ្មែររស់ !! Hand in hand we stand !! Shoulder to Shoulder we march !! Heart to Heart we rearch!! Stand Up and Fight for Cambodia’s survival !!

mercredi 24 octobre 2018

Plus de 7 000 migrants font route vers les États-Unis



Le porte-parole adjoint de l'ONU souligne la nécessité que les migrants soient "traitées avec respect et dignité".

Les migrants sont chaque jour plus nombreux. "La caravane comprend aujourd'hui 7 233 personnes, dont la plupart ont l'intention de continuer leur marche vers le Nord", a affirmé le porte-parole adjoint de l'ONU, Farhan Aziz Haq en citant une estimation de l'Organisation internationale pour les Migrations (OIM). Il souligne la nécessité que les migrants soient "traitées avec respect et dignité". 
La "caravane" de migrants centraméricains qui se dirige vers les États-Unis fuit la misère et les violences. Ils sont pour la plupart honduriens. Farhan Aziz Haq a précisé que l'OIM et le Haut commissariat aux réfugiés (HCR) de l'ONU étaient mobilisés pour porter assistance à ces migrants. 

Le secrétaire général de l'ONU attendu à Washington

Mardi, Antonio Guterres, le secrétaire général de l'ONU, doit se rendre à Washington pour notamment rencontrer le secrétaire d'État américain Mike Pompeo. "Cette situation doit être gérée en accord avec le droit international et dans le plein respect des pays à contrôler leurs frontières", a ajouté Farhan Aziz Haq. 
Le HCR a renforcé ses capacités dans le sud du Mexique, avec notamment 32 personnels à la frontière mexicaine sud, a-t-il dit. Ce chiffre est appelé à augmenter dans les prochains jours afin de s'assurer que toutes les informations sur les procédures d'asile, des conseils légaux et une aide humanitaire si nécessaire, soient donnés aux migrants. 
Après avoir passé une deuxième nuit au Mexique, des milliers de migrants devaient reprendre leur route pour tenter de rejoindre la frontière avec les États-Unis, à 3 000 km de là. 
Le président américain Donald Trump a annoncé lundi une réduction immédiate des aides au Honduras, au Guatemala et au Salvador, accusés de ne pas avoir été capables "d'empêcher les gens de quitter leur pays pour entrer illégalement aux États-Unis". 

Par LEXPRESS.fr avec AFP 

le 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire