news alert

>NEWS ALERT: Stand Up and Fight for Cambodia’s survival !! រួមឈាមខ្មែរអើយ គប្បីភ្ញាក់ឡើង !!!! គ្មានកម្លាំងបរទេសមកពីក្រៅណាមួយអាចផ្តួលរំលំបនអាយ៉ង ហ៊ុនសែននិងអាយួនបានទេ។ គឺមានតែកម្លាំងប្រជាពលរដ្ឋខ្មែរបះបោរកេណ្ឌគ្នាតាមច្បាប់ធម្មជាតិទេដែលអាចរំដោះស្រុកខ្មែរបាន។ នាំគ្នាទៅបោះឆ្នោតជាមួយអាយួននិងអាយ៉ងហ៊ុនសែនដើម្បីអ្វី ? ខ្មែរអើយក្រោកឡើងតស៊ូដើម្បីជាតិខ្មែររស់ !! Hand in hand we stand !! Shoulder to Shoulder we march !! Heart to Heart we rearch!! Stand Up and Fight for Cambodia’s survival !!

mercredi 4 juillet 2018

Retour à la case missile en Corée du Nord



De nouvelles images satellitaires révèlent que le régime de Pyongyang développe un vaste complexe industriel pour perfectionner ses engins et mieux les lancer en dépit de ses engagements de dénucléarisation.

Après le nucléaire, les missiles, les lanceurs et toujours pas dedénucléarisation en vue. La semaine dernière, le site d’expertise 38 North sur la Corée du Nord écrivait, photo et analyses à l’appui, que les «améliorations sur l’infrastructure du centre de recherche scientifique nucléaire de Yongbyon se poursuivaient à un rythme rapide». Et concluait à la «poursuite des activités à l’usine d’enrichissement d’uranium» sur ce site installé à une centaine de kilomètres de Pyongyang.

Nouvelle révélation et nouveau signe, dimanche, que Kim Jong-un continue ses programmes d’armement malgré les pressions américaines : le régime nord-coréen est en train de développer un complexe industriel dans la ville de Hamhung (est du pays). L’institut des matériaux chimiques est censé produire des moteurs de missiles balistiques à combustible solide, des composants et des systèmes de rentrée dans l’atmosphère pour les ogives, un secteur en pleine expansion depuis deux ans.

«Transporteur-érecteur-lanceur»

Les images satellites de Planet Labs analysées par l’Institut d’études internationales de Middlebury aux Etats-Unis indiquent que le gros des travaux a eu lieu entre avril et juin, au moment où Kim Jong-un rencontrait son homologue sud-coréen à Panmunjom, le 27 avril, puis serrait la main de Donald Trump à Singapour lors de leur sommet historique le 12 juin. Samedi, déjà, le site The Diplomat révélait également que Pyongyang s’activait pour fabriquer des engins «transporteur-érecteur-lanceur» (TEL) pour ses missiles balistiques selon une étude du Centre national de renseignement aérien et spatial (Nasic).
A Singapour, Kim s’était engagé à «œuvrer pour une dénucléarisation complète de la péninsule coréenne», sans préciser de calendrier ni de mesures concrètes et immédiates concernant ses programmes d’armement. Après avoir serré la main du dignitaire nord-coréen, Trumpavait assuré devant les journalistes que Pyongyang «commencerait ce processus immédiatement». Le lendemain il tweetait : «Il n’y a plus de menace nucléaire de la Corée du Nord.» 
Par Arnaud Vaulerin — 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire