news alert

>NEWS ALERT: Stand Up and Fight for Cambodia’s survival !! រួមឈាមខ្មែរអើយ គប្បីភ្ញាក់ឡើង !!!! គ្មានកម្លាំងបរទេសមកពីក្រៅណាមួយអាចផ្តួលរំលំបនអាយ៉ង ហ៊ុនសែននិងអាយួនបានទេ។ គឺមានតែកម្លាំងប្រជាពលរដ្ឋខ្មែរបះបោរកេណ្ឌគ្នាតាមច្បាប់ធម្មជាតិទេដែលអាចរំដោះស្រុកខ្មែរបាន។ នាំគ្នាទៅបោះឆ្នោតជាមួយអាយួននិងអាយ៉ងហ៊ុនសែនដើម្បីអ្វី ? ខ្មែរអើយក្រោកឡើងតស៊ូដើម្បីជាតិខ្មែររស់ !! Hand in hand we stand !! Shoulder to Shoulder we march !! Heart to Heart we rearch!! Stand Up and Fight for Cambodia’s survival !!

jeudi 23 février 2017

un millier de policiers tentent depuis plusieurs jours d'entrer dans le plus célèbre temple bouddhiste du pays



En Thaïlande, un temple bouddhiste investi par la police

La junte thaïlandaise n'arrive toujours pas, lundi 20 février, à entrer dans le plus célèbre temple bouddhiste du pays, après plusieurs jours de menace de la police. La tension monte, quatre jours après que le gouvernement militaire a ordonné l'arrestation d'un moine qui serait impliqué dans un immense scandale financier.

"Ils attaquent clairement la liberté religieuse"

La police thaïlandaise veut éviter la violence envers les moines bouddhistes du temple de Dhammakaya, à une trentaine de kilomètres au nord de Bangkok. Moines et adeptes bloquent le passage pour empêcher l'extraction du moine de 72 ans Phra Dhammachayo. Pour le temple, les agissements de la police constituent une violation du droit international : "Ils attaquent clairement la liberté religieuse, mettant les moines bouddhistes et les laïcs en danger d'arrestation arbitraire", lit-on dans un communiqué émanant des responsables du temple de Dhammakaya. Le temple revendique des millions d'adeptes et, dans un pays qui est à 95% bouddhiste, les assauts contre les moines à robes safran sont tabous.
Le moine Phra Dhammachayo devrait faire face à des accusations, par le gouvernement, de conspiration pour blanchir de l'argent et de recevoir des biens volés, ainsi que la prise de terres illégales pour construire des centres de méditation. Il lui est également reproché d'avoir détourné des millions d'euros de dons faits par ses fidèles, dont plus de 31 millions d'euros versés par un chef d'entreprise accusé d'avoir détourné cet argent.
Le mouvement Dhammakaya, qui compte 3 000 moines, une fortune colossale et des ramifications dans plus de trente pays, dont la France, est l'un des temples les plus riches du royaume.
 
publié le 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire